Découvrir

Autour de Pierre Loti, officier de marine, éternel nomade, grand séducteur, organisateur de fêtes somptueuses dans une maison spectaculaire, se développa un véritable mythe. Lors de ses funérailles nationales, certains ont cru perdre en lui « notre dernier écrivain mondial ». Ne fut-il pas proposé pour le prix Nobel de littérature dans les années 1910 ? On célèbre aujourd’hui le centenaire de la mort, le 10 juin 1923, de cet académicien français reçu sous la Coupole le 7 avril 1892. « On devrait mentir en racontant la vie de Pierre Loti, on devrait dire aux jeunes gens : vivait jadis un écrivain que l’on admirait tellement dans son pays qu’une escadre l’accompagnait quand il faisait le tour du monde… » (Sacha Guitry)

Par Alain Quella-Villéger, historien, biographe de Pierre Loti
Lire l'article

GALERIE

Julien Viaud passe son enfance à Rochefort, en Charentes-Maritime, au n°141 de la rue Saint-Pierre, devenue rue Antoine Chanzy en 1895, puis rue Pierre Loti.
Pierre Loti est élu à l’Académie française le 21 mai 1891. La nouvelle de son élection lui parvient alors qu’il est en service à bord du Formidable, en rade d'Alger.
En 1895, Pierre Loti a acquis la maison mitoyenne de sa maison d’enfance, à Rochefort. Il transforme l’ensemble en un lieu exotique et théâtral : rien ne perce à l’extérieur, sous l’austère façade saintongeaise, de la merveilleuse exubérance de l’intérieur, pour l’aménagement duquel Pierre Loti n’a pas hésité à modifier la structure de la maison.
Pierre Loti avait le goût du déguisement et le sens de la mise en scène. Maxime Du Camp, son caustique confrère à l’Académie, l’évoque en ces termes : « Pierre Loti a la maladie du portrait : il s’est fait photographier en marin, en académicien, en turc, en clown : mauvais indice. »
1. La salle à manger Louis XI. 2. La pagode japonaise. 3. Le salon turc. 4. La salle gothique.
1. et 2. Le cabinet de travail. 3. La mosquée. 4. La salle arabe. 5. La salle chinoise. 6. Cheminée de la salle à manger Louis XI. La maison de Loti à Rochefort fait actuellement l'objet d'un important chantier de rénovation et rouvrira ses portes au public en 2024 ou 2025.
Pierre Loti acquiert sa résidence secondaire à Hendaye, sur le rivage de la Bidassoa, en 1903. C’est dans cette demeure, baptisée par lui-même Bakhar Etchea - la maison du solitaire -, que Pierre Loti choisira de venir mourir en 1923.
“Les histoires de la vie devraient pouvoir être arrêtées à volonté, comme celles des livres. » Pierre Loti
Charger plus d’images

Loti à l'Institut

Le florilège des amis de Loti

ACTUALITÉS

Retour en haut