Naissance de Gérard Philipe

4 décembre 1922

Découvrir

Du Rodrigue héroïque de Corneille au Caligula de Camus, du Prince de Hombourg à M. Ripois, de l’enfant égoïste du Diable au corps au généreux Fanfan la Tulipe, Gérard Philipe aura prêté à tous ces personnages et à bien d’autres sa vitalité juvénile et sa grâce inquiète. Malgré son succès au cinéma, il choisit de suivre en parallèle la voie exigeante tracée par Jean Vilar à la tête du Théâtre National Populaire. Fauché au faîte de sa gloire à 37 ans par un cancer foudroyant, Gérard Philipe entre dans la légende et devient à jamais l’emblème d’une génération idéaliste et rebelle, qui avait vingt ans sous l’Occupation.

PAR NOËLLE GIRET, CONSERVATEUR GÉNÉRAL À LA BNF, DÉPARTEMENT DES ARTS ET DU SPECTACLE
Lire l'article

REGARDS D’AUJOURD’HUI

ACTUALITÉS

Retour en haut