Mort de Théophile Gautier

23 octobre 1872

Découvrir

« Il périra, je crois, tout entier ». La boutade d’Émile Faguet qui dans ses études littéraires assassine sans vergogne un écrivain qui, selon lui, « est entré en littérature sans avoir rien à nous dire », parce que « le fond était nul », brille aujourd’hui par sa totale erreur d’appréciation. Longue, pourtant, fut la remontée de Théophile Gautier dans le panthéon de la littérature française.

Par Martine Lavaud, maître de conférences à l’université Paris IV Sorbonne et Anne Geisler-Szmulewicz, maître de conférences à l’université d’Évry-Val d’Essonne
Lire l'article

ACTUALITÉS

Retour haut de page