Suger devient abbé de Saint-Denis

12 mars 1122

Découvrir

Abbé de Saint-Denis de 1122 à 1151, Suger restaura le prestige de l’abbaye royale de Saint-Denis par des réformes monastiques et une administration rigoureuse ; mais il fut également un proche conseiller des rois Louis VI et de son fils Louis VII, et l’un des principaux promoteurs de l’art gothique en France. Le royaume est alors en pleine expansion : Louis VI, cinquième roi de la dynastie capétienne, fait émerger l’idée d’un État central dans un territoire dont l’organisation est encore essentiellement féodale. L’église de Saint-Denis, nécropole des rois de France et premier chef-d’œuvre de l’art gothique, symbolise la double renaissance politique et culturelle du XIIe siècle, et le rôle de tout premier plan qu’y joua l’abbé Suger.

Par Michel Bur, historien et archéologue, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Lire l'article

GALERIE

Charger plus d’images

ACTUALITÉS

Retour haut de page