Découvrir

La biographie de Marcel Pagnol (1895-1974) semble suivre le plan parfait d’un exercice de rhétorique : il mène trois carrières, au théâtre, au cinéma, en littérature, qui recoupent trois périodes de sa vie personnelle avec trois muses, Orane Demazis, Josette Day et Jacqueline Bouvier. Son œuvre s’ouvre avec Les Marchands de gloire et se clôture avec La Gloire de mon père, dans un chiasme presque parfait. Cet homme-époque parcourt le début du XXe siècle, en incarnant la IIIe République et ses instituteurs avec Topaze, les années folles au temps du Charleston avec Jazz, ou les deux guerres mondiales dans Les Marchands de gloire et La Fille du puisatier. Si l’œuvre est depuis longtemps devenue classique, une ambivalente postérité l’a aussi qualifiée de populaire et de régionale : les manifestations de ce cinquantenaire seront l’occasion d’en redécouvrir toute la richesse.

Par Marion Brun, professeure agrégée de lettres en classe préparatoire, docteure en littérature française
Lire l'article

Archives Canal Académies

ACTUALITÉS

Retour en haut