Découvrir

Lorsque, le 25 août 1824, les Scènes des massacres de Scio sont exposées au Louvre pour la première fois, le nom d’Eugène Delacroix (1798-1863) est sur toutes les lèvres. Le tableau, sous-titré Familles grecques attendant la mort ou l’esclavage, illustre un épisode dramatique de la guerre d’indépendance grecque. La discordance entre la représentation rigoureuse de la violence et l’attention portée à la magnificence des visages et des accessoires fait débat : le tableau intrigue, fascine et choque. Néanmoins, l’opinion publique s’accorde sur une certitude : sous le pinceau de Delacroix est né un chef-d’œuvre, marquant l’émergence d’un artiste d’exception.

Par Côme Fabre, conservateur au Département des peintures du Musée du Louvre
Lire l'article

Archives Canal Académies

Retour en haut