Quel est l’héritage de Combes dans les débats sur la laïcité ?

RETOUR AU DOSSIER

Entretien oral avec Jean Baubérot, président d’honneur de l’EPHE, ancien titulaire de la direction d’études « Histoire et sociologie de la laïcité ».


Le 25 mai 1921 mourrait l’une des grandes figures de la IIIe République. Émile Combes gravit tous les échelons du cursus honorum de son temps, de la mairie de Pons, en Charente, à la présidence du conseil. Il s’illustra dans le parti radical et défendit les idées de l’anticléricalisme. Après sa disparition, son héritage perdure. Il marque encore les débats sur le rapport entre l’État et les religions en France. Voilà ce qu’explique Jean Baubérot, président d’honneur de l’EPHE, ancien titulaire de la direction d’études « Histoire et sociologie de la laïcité ».

Print Friendly, PDF & Email
Retour haut de page