Mort de François de Sales

28 décembre 1622

Découvrir

La personnalité de François de Sales est d’abord liée à une certaine conception du christianisme qui promeut la vision d’un Dieu aimant, et recommande aux prêtres l’exercice de la douceur dans la prédication. Évêque de Genève de 1602 à 1622, François de Sales s’illustre aussi par son souci de pacification au sein des conflits opposant à l’époque les catholiques et les protestants. Canonisé par l’Église et donc modèle de vie chrétienne, l’auteur de L’Introduction à la vie dévote laisse en outre une œuvre profondément humaniste d’une grande qualité littéraire, pendant religieux des Essais de Montaigne, et l’une des premières à diffuser la langue française classique du XVIIe siècle.

Par Hélène Michon, maître de conférences en littérature française à l’université de Tours
Lire l'article

ACTUALITÉS

Retour haut de page