« Sophocle écrit des Enfers à Racine »

RETOUR AU DOSSIER

Lecture de Samir Siad, comédien et metteur en scène


Marqué du sceau du génie littéraire, Marcel Proust est aussi un produit de l’École de la IIIe République, dont les programmes font une large place à la littérature classique, au latin et aux exercices de rhétorique, l’étude des auteurs modernes se substituant progressivement, sous l’action réformatrice de Jules Ferry, à l’imitation des modèles antiques. La composition française est un classique de l’École sous la IIIe République. En attribuant à la jeune Gisèle cette lettre de Sophocle à Racine et en prêtant à son amie Andrée des conseils de méthode que n’aurait pas reniés Gustave Lanson, Marcel Proust porte sur les artifices de cet exercice scolaire un regard aimablement parodique. Au-delà de la scène comique, sans doute faut-il y voir également un hommage au genre du pastiche, qui fit partie de la formation scolaire de Marcel Proust et auquel il donna ses lettres de noblesse.

Télécharger l’extrait

Print Friendly, PDF & Email
Retour haut de page